Rhégulus

Rhégulus

Un roi ne regarde jamais derrière lui. Il sacrifie ce qui doit être sacrifié pour l’avenir de son peuple. Mais ses regrets et déceptions forment autour de lui une forteresse de solitude dont seule la folie détient la clé.

Rien ne semblait pouvoir contrevenir au pouvoir de Rhegulus. Roi et protecteur de toutes les terres Exstoryennes, ce monarque, grand par sa sagesse et puissant par son assise, était le plus respecté des souverains que le monde ait jamais porté. Depuis Adamantis, le Roi veillait. La justice, il la rendait. Les guerres, il les gagnait. Mais les deux femmes de sa vie, il les avait perdues.

Son épouse lui avait donné une fille unique, qu’il chérissait plus que tout au monde. Loin des sentiers battus, Rhéa n’avait jamais voulu vivre une vie d’héritière, dont elle refusait le titre. Par peur de la perdre, et devant son caractère orageux, le Roi que rien n’arrêtait ne pouvait que reconnaître son impuissance face à la détermination de son enfant. Son obsession pour l’avenir de sa fille l’envahissait à mesure que les jours s’égrenaient, et il demeurait les bras ballants, priant pour, qu’un jour, Rhéa cesse de faire preuve de tant d’égoïsme et accepte sa destinée. Mais rien n’y fit, et une nouvelle guerre éclata.

Le Roi tout puissant partit au front la rage au ventre, laissant éclater son pouvoir. Sa lignée détenait l’habilité unique d’invoquer de majestueuses créatures de cristallite dont le nom faisait trembler les plus téméraires et les plus présomptueux. Les Créamorphes.

Mais la guerre n’épargna pas la vie de la Reine, qu’elle emporta dans son sillage à tout jamais, loin de Rhegulus. Fou de douleur et de désarroi, le Roi ne put se résoudre à pleurer la mort de son épouse sans prendre une résolution radicale pour sa descendance. A partir de ce jour, il ordonna à Rhéa de se plier à sa volonté et de demeurer au palais. Finies les sorties, les petites escapades avec les Créamorphes loin du palais d’Adamantis. Elle serait assignée à résidence de gré ou de force, où elle recevrait l’éducation qu’elle avait toujours balayée d’un revers de main, et deviendrait la future souveraine des terres d’Exstorya.

C’était sans compter sur la soif de liberté de sa fille. Fougueuse et déterminée, elle s’enfuit du palais avec la ferme intention de ne jamais plus y remettre les pieds. Son père avait depuis plusieurs années entamé un processus l’entrainant peu à peu dans la folie, et il ne pourrait plus lui porter atteinte. Jamais plus.

Jamais Rhégulus ne revit Rhéa de son vivant. Il s’attacha à demeurer le plus juste, le plus impartial possible pour son peuple. Mais seul face à son avenir, il se laissait petit à petit aller aux ténèbres de son cœur.

L’explosion au sein du palais d’Adamantis ne laissa aucune trace de ce Roi qui n’était alors plus que l’ombre de lui-même.

No Comments

Post A Comment