Camélya

Camélya

Diviser pour mieux régner. Le roi des Damnés avait échafaudé un plan sans faille. Un plan millénaire. Un plan qui commençait avec la soumission de l’Exploratrice des Terres Nobles, en lui dérobant sa petite sœur. Camélya deviendrait son pantin et finirait d’anéantir le cœur meurtri d’Huluwa.

Camélya avait eu une enfance sereine. Sœur cadette de celle qui était devenue l’Exploratrice des Terres Nobles, la petite Camélya avait toujours vécu sous la houlette d’Huluwa. Insouciante au possible, elle se reposait perpétuellement sur la sagesse de son ainée et sur sa protection. Avec elle, rien ne pourrait jamais lui arriver. Souvent, elle échappait à sa vigilance et s’en allait découvrir l’immense étendue du royaume qui regorgeait de merveilles et de trésors gracieusement offerts par Dame Nature. A chaque fois, elle se faisait sévèrement sermonner. Mais à chaque fois elle recommençait. Jusqu’au jour où elle ne put recommencer.

Alors que Camélya avait à nouveau pris la poudre d’escampette, elle sentit que quelque chose dans l’air avait changé. Le vent avait cessé de souffler, les oiseaux ne répondaient plus à ses sifflements. Le sol semblait se dérober sous pieds.

Une multitude de voix emplit son esprit. Des voix d’une rare harmonie qui l’envoutaient. Un mélange si doux et si mélodieux qu’aucune résistance n’était opposable. Camélya se laissa aller à cette sensation de flottement interne, et se laissa porter en direction de l’itinéraire susurré par ces voix qui l’emplissaient totalement.

Elle ne savait pas quelle distance elle avait bien pu parcourir, ni combien de temps s’était écoulé depuis qu’elle était partie de chez elle. Sûrement bien plus que d’habitude. Huluwa devait être morte d’inquiétude à cette heure-ci. Devant elle se dressait l’entrée du Necrorium. En l’espace d’une seconde, elle prit conscience qu’elle avait été manipulée contre son gré pour la soustraire à sa sœur, et l’utiliser contre elle.

Camélya esquissa un mouvement de recul.

Il était trop tard.

Les forces du roi des Damnés avaient déjà depuis bien longtemps éliminé toute possibilité de rébellion en s’introduisant au plus profond de son âme. Une dernière fois elle tenta de sentir l’odeur de la sève des pins qui embaumait l’air des Terres Nobles en cette belle journée. Une dernière fois elle espéra apercevoir la figure rassurante de sa sœur surgir pour l’arracher des griffes de ce lâche et la ramener à la maison. En vain. Elle ferma les paupières en signe d’abdication à un pouvoir qui allait la dévorer de l’intérieur pendant 1000 ans. Derrière elle, le Necrorium se referma et disparut.

1000 ans d’asservissement attendaient Camélya. 1000 ans pendant lesquels le roi des Damnés en avait fait sa marionnette bien docile, qui avait appris à détester toute forme de vie sur Exstorya, et à tout anéantir sur son passage afin que seuls demeurent derrière elle la terreur dans le regard de ses victimes et l’affolement dans celles à venir. Pour cela, il l’avait dotée du noyau Obscur dans son intégrité, dérobé au cours de la Première Guerre Exstoryenne, dont la noirceur se dévidait dans les veines de son innocente poupée. Bien entendu, il s’était assuré que son jouet préféré se plie à toutes ses volontés, et fasse table rase de son passé. Rien n’était plus important à présent que de mettre en œuvre son plan, qui à terme lui permettrait de dominer tout Exstorya. Son royaume avait été humilié plus d’une fois, et il était temps que cela cesse. 1000 ans qu’il préparait son retour. Avec Camélya sous son joug, rien ne pourrait arrêter sa quête de pouvoir et de puissance.

La destruction du palais d’Adamantis n’était que la première pierre qui jalonnait un parcours méticuleusement étudié. Camélya, dotée du pouvoir de damnation et de résurrection des âmes du Necrorium, pouvait à sa guise semer le chaos dans ce monde qui serait bientôt sien. L’extermination de Reghulus allait servir de leçon aux autres royaumes : les forces des ténèbres s’abattraient sans tarder sur Exstorya, et Camélya serait l’émissaire du début de toute fin, en quête des différents noyaux élementaires. L’Exploratrice du Necrorium emporterait avec elle tout espoir et les ferait se plier un à un. Huluwa, la plus vaillante des Exploratrices, n’oserait jamais lever la main sur sa soeur. Cairnos refusait de prendre part au combat en dehors de Brasaria. La vie de Méliandre ne tenait qu’au pouvoir du fragment qui lui avait été confié par les Entités. Rhéa était aveuglée par la haine et ne pensait qu’à préserver ses Créamorphes. Tous partageaient un but différent.

Tout avait été savamment préparé. Depuis 1000 ans.

No Comments

Post A Comment